Parcourir > Home / E-Marketing / Synergie entre CPC et référencement naturel – Etre présent sur les deux supports augmente dramatiquement le taux de conversion !

Synergie entre CPC et référencement naturel – Etre présent sur les deux supports augmente dramatiquement le taux de conversion !

7 août 2009 Poste dans E-Marketing

adwordsAprès plusieurs mois d’efforts, vous êtes positionné sur vos mots clés principaux en référencement naturel et vous pensez donc alléger vos budgets CPC. il semblerait que ce soit une grave erreur si on en croit l’étude de Icrossing révélée par Blizzard Internet

Enchérir sur le nom de votre marque ne vous coûtera qu’un centime par clic, car vous êtes théoriquement le seul à vouloir vous positionner sur ce terme.
Il est souvent vivement recommandé d’enchérir des annonces CPC sur sa marque pour 2 raisons majeures :

1/ Contrôler son branding
2/ Augmenter le taux de clic sur l’une de vos pages

Concernant le contrôle du branding, et toujours sur le site Blizzard Internet : une étude de cas concrète pour un hôtelier révèle l’impact de l’achat de sa marque en CPC

Comme démontré dans les résultats de l’étude, pour 100$ investis :

  • Le taux de clic augmente de plus de 100 %
  • Les appels téléphoniques des visiteurs provenant du CPC augmentent de plus de 500 %
  • Les interactions web ont augmenté de 1000 %
  • Le coût d’acquisition à diminué de moitié
  • Les revenus via CPC ont augmenté de plus de 300 %
  • Les revenus globaux ont augmenté de 30 %

Ces chiffres sont bien entendu à relativiser selon sa définition en interne du ROI et ses outils de statistiques (on ne mesure pas tous les même keymetrics de succès…), néanmoins, le bénéfice est spectaculaire et l’on voit bien qu’être présent dans les liens sponsorisés pour sa marque conditionne et influence très fortement le prospect en terme de comportement d’achat !

Pour le taux de clic, il est évident que favoriser les portes d’entrées (que ce soit au niveau des résultats naturels, des liens sponsorisés mais aussi de l’affichage sur Google Map, Google News, Youtube…) augmente les chances d’amener un visiteur sur son site.

Ces éléments étant posé, la question est : « Dans quelle mesure être placé à la fois en référencement naturel et à la fois dans les liens sponsorisés influence le prospect ? »

L’étude d’Icrossing (basée sur les statistiques de Nielsen) indiquent que quand le site est présent sur les 2 supports, il obtient 92 % de taux de clics quand il n’en capte que 60 % s’il est présent uniquement dans les résultats naturels.

L’étude va même plus loin, précisant que non seulement les clics augmentent, mais également la qualification du prospect avec plus de pages vues (44 %), plus de visites (40 %), plus de temps passé sur le site (39 %) et surtout plus d’achats (45 %) !
Le facteur qui impactera ces données sera la position de l’annonce en fonction du mot clé.

Il semble évident au vu de cette étude que les performances de votre site augmentent dramatiquement quand vous êtes présents sur les 2 supports en même temps.
Annoncer pour sa marque nécessite donc un réel budget à part entière et s’avère être une opération plus que rentable !

Cette excellente analyse de Blizzard Internet est complétée par d’autres données sur les variations de ROI constatées avec les annonces au CPC.

Ainsi, la société Atlas exprime dans un de ses rapports que :

  • Le trafic chute significativement selon sa position
  • Bien qu’être en 3ème position peut donner l’illusion d’un coup d’acquisition de 10 % moins cher par rapport à la première place, vous risquez de perdre 50 % de prospects à ne pas être au top.

Tout simplement imparable !

Sur la fin de l’article, d’autres statistiques intéressantes :

  • Il semblerait que les meilleurs taux de conversion soient observés durant les pauses déjeuners (ce qui confirme la tendance des internautes à surfer « utile » durant les heures de pause au travail)
  • Toujours pour la société Atlas, 71 % du trafic CPC concerne des personnes qui reviennent sur le site en tapant simplement le nom ou la marque sur le moteur de recherche. La plupart des marketers pensent qu’il s’agit d’atteindre des personnes qui n’ont jamais entendu parler de l’annonceur alors que ce segment ne représente même pas 1/3 des requêtes.
  • Le chevauchement d’annonces sur plusieurs supports augmente la crédibilité de l’entreprise et augmente le taux de conversion quand le visiteur passe pas un moteur de recherche. 2/3 des visiteurs qui ont converti ont été exposé à des publicités sur plusieurs sites Web. Les personnes qui ont vu l’annonce sur plusieurs sites éditeurs ont été enclines à convertir 2 fois plus que celles qui ont vu l’annonce sur un seul site.
  • Les personnes qui cliquent sur les liens sponsorisés sont disposés à mieux convertir (à hauteur de 22 %) si elles ont été exposées à d’autres annonces de l’annonceur.

Que pensez vous de tout cela, annonciez vous déjà sur votre nom/marque ?
Cela vous a t’il convaincu d’y allouer sérieusement du budget ?

Blog Marketing