Parcourir > Home / Marketing comportemental / 37 émotions à utiliser pour vos argumentaires Marketing

37 émotions à utiliser pour vos argumentaires Marketing

4 novembre 2009 Poste dans Marketing comportemental

emotionsJe suis tombé sur un article très sympa récemment, faute de temps je ne vous l’avais pas encore présenté.

Amish Shah fait le compte rendu de 37 émotions impliquant l’être humain, ce qui peut bien sûr comme toujours trouver une utilisation dans une relation Marketing.

Allez, go décryptage.

Complémentaire à l’analyse de la pyramide des besoins de Maslow, Amish cite les résultats d’un panel de plusieurs milliers de consommateurs suivis par des psychologues et des consultants en Marketing spécialisés sur la question de l’influence de l’achat émotionnel. Malheureusement, il n’y a pas de sources, j’aurais aimé les lire. Il n’empêche, ces 37 cas de figures sont tout à fait pertinents et on peut s’en inspirer et les décliner à souhait.

Ne croyez pas que le traitement de ces émotions convienne uniquement aux offres de dating ou d’amaigrissement… Jugez plutôt :

1/ Se sentir aimé : Se sentir aimé implique qu’une personne dispose d’un nombre significatif d’attaches auprès d’une autre et se nourrit de marques d’affection de celle-ci, sur une base quotidienne.

2/ Se sentir séduisant/désirable : Avoir un niveau de confort/confiance avec son apparence physique assez élevé. Savoir que l’on est agréable à regarder et que l’on peut attirer l’attention en raison de sa simple présence physique.
La notion « se sentir sexy » a été ici mise dans une autre catégorie plus proche de la dimension « capacité à attirer le partenaire sexuel désiré ».

3/ Le sens de l’aventure : Etre intéressé par les expériences excitantes et remarquables, impliquant parfois danger, inconnu et risques. Relever le défi, en explorant de nouveaux territoires, se sentir excité à propos de nouvelles tendances, de nouvelles expériences…

4/ Se sentir en sécurité financière : Croire que l’on a suffisamment d’argent pour prendre soin de ses proches, de leurs besoins fondamentaux. Pouvoir assouvir leurs désirs présents et futurs…
La notion est ici différente du sentiment d’être mieux lotis voire riche, il s’agit de combler le sentiment que nous avons assez d’argent pour subvenir à nos besoins, pour se faire plaisir et que l’on dispose de plus d’argent que l’on ne pourrait pourrait raisonnablement en dépenser.

5/ Le sentiment d’accomplissement : Au top de la pyramide des besoins de Maslow, le sentiment d’accomplissement est le fait d’une vie qui a du Sens, l’expression de la poursuite d’objectifs valables et reconnus.

6/ Être protecteur ou philanthrope : Se satisfaire de l’apport d’un soutien physique, moral, financier, spirituel… pour ses pairs.

7/ Être altruiste : Être capable de se sacrifier au profit de la société. De renoncer à sa propre gratification en faveur de l’intérêt d’autres personnes dont le bien-être ne renforcera pourtant pas celui de la personne altruiste.

8/ S’affirmer : Être capable de défendre ses propres intérêts et d’obtenir ce que l’on souhaite, en particulier compte tenu des obstacles qui se dressent sur le chemin.

9/ Se sentir brave ou courageux : Être prêt à affronter les risques et les dangers dans le but d’obtenir un avantage positif (quand il est jugé bénéfique et sage de prendre le risque). A ne pas confondre avec la témérité : affronter les risques et dangers sans jugement/réflexion.

10/ Se sentir créatif : Être intéressé par la capacité à savoir s’exprimer par les mots, le comportement ou les arts.

11/ Être excité ou vivace : Avoir le fort sentiment d’être vivant, d’avoir de l’énergie et de l’intérêt à participer à tout ce que la vie peut offrir.

12/ Se sentir juste, équitable ou éthique : Être marqué par l’impartialité et l’honnêteté. Être capable de porter des jugements libres de préjugés ou de favoritisme, objectifs. Être soucieux de faire respecter ces principes.

13/ Sentiment de luxe ou d’abondance : Croire que l’on a suffisamment de ressources à portée de main pour se permettre de faire des folies sur des choses qui sont censés être des désirs inutiles, en opposition aux besoins essentiels/primaires.

14/ Se sentir en bonne santé : Avoir confiance en son bien-être physique, sa force et son aptitude à éviter la maladie.

15/ Se sentir « athlétique » : Avoir confiance en sa force physique, son endurance, sa souplesse et sa capacité à répondre aux divers défis physiques (en particulier dans le domaine sportif, mais aussi dans toute forme de défi en général).

16/ Se sentir flexible ou facile à intégrer/adapter : Être capable de changer de perspective et utiliser la quintessence de ses points forts pour achever la résolution d’un grand nombre de situations différentes.

17/ Se sentir libre : Être capable de dire ce que l’on veut dire, penser ce que l’on veut penser, aller où on veut aller, être avec les gens avec qui nous voulons être, et se comporter comme on le souhaite. En règle générale, être capable de faire les choses comme on le souhaite !

18/ Être un bon ami : Se considérer comme un bon soutien, comme une attache, pour les autres. Fournir de la compagnie et profiter de celle des autres.

19/ Avoir/Aimer l’humour : Cherche à rire ou faire rire régulièrement. Jouer du ridicule et de l’absurde.

20/ Se sentir bon pédagogue/enseignant : Pouvoir communiquer avec succès des connaissances utiles ou des capacités à d’autres personnes.

21/ Avoir le contrôle : Être en mesure d’influer sur son environnement et soi-même. Être capable de prévoir, de gérer et de réagir avec succès quand surviennent des événements stressants ou imprévus.

22/ Se sentir indépendant : Être en mesure de prendre soin de soi-même, ne pas avoir besoin des autres pour combler ses besoins.

23/ Être perspicace : Être capable d’établir les bonnes connexions. Avoir une vision d’ensemble, comprendre la façon dont les choses fonctionnent et sont corrélées.

24/ Être intègre : Aligner ses comportements avec ses principes. Être capable de mettre à l’écart sa propre gratification sur le moment en faveur d’un principe cher. Être disposé à assumer la responsabilité de ses actes.

25/ Se sentir Sage ou intelligent : Être mentalement vif ou rapide. Sachant que l’on a une grande capacité mentale utilisée pour accumuler les types de connaissances et l’expérience qui permet de faire face aux différents défis de la vie.

26/ Être un leader : Servir de chef de file pour les autres, les orienter vers des objectifs valables et être directement responsable de leur surveillance et de leur performance.

27/ Être serein, calme, zen : Se sentir détendu. Avoir la tranquillité d’esprit.

28/ Avoir un sentiment de puissance : Capacité à exercer une influence sur sa propre vie et sur les autres.

29/ Être productif : Se sentir efficace, être constant dans sa production de travail, utile pour soi, sa famille, ou la société.

30/ Se sentir respecté : Être connu et reconnu pour sa valeur ou ses contributions envers ses proches, sa famille ou la société.

31/ Se sentir spirituel : Sentir une connexion établie avec une puissance supérieure de sa propre définition (celle qui transcende le monde des mortels). Peut-être, mais pas nécessairement, le pouvoir supérieur défini dans sa religion choisie.

32/ Se sentir sexy : L’aptitude spécifique pour réveiller le désir d’accouplement d’un partenaire potentiel.

33/ Se sentir romantique : Assumer les pensées et sentiments de ne vouloir faire qu’un avec un/une partenaire.

34/ Se sentir en sécurité : Être assuré qu’il ne nous arrivera rien de mal, être rassuré sur une vie et/ou une relation stable.

35/ Le sentiment d’appartenance : Savoir que l’on fait partie d’une famille, d’un groupe d’amis, ou d’une société. Savoir que l’on partage des valeurs similaires, des croyances et des tendances comportementales.

36/ Être digne de confiance : Ne portera pas atteinte à autrui en faveur de sa propre gratification si on lui en donne l’occasion. Être une personne fiable, sur qui l’on peut compter.

37/ Se sentir unique : Se sentir unique implique la conscience d’être un individu distinct de tous les autres.

Blog Marketing