Parcourir > Home / SEO détente / Faut-il enfermer les référenceurs?

Faut-il enfermer les référenceurs?

13 février 2008 Poste dans SEO détente

Vaste problématique que je m’en « va » soulever. Oui je mets les pieds dans le plat, qui m’aime me suive, je laisse le soin aux autres de me démonter si nécessaire, le bouton « Commentaires » est là pour ça!

Plus je navigue en eaux troubles dans ce merveilleux petit monde du référencement où je cotoie quand même pas mal de geeks et pas mal de charlatans (il reste des gens biens et professionnels fort heureusement), plus je m’aperçois que le référenceur est quand même bien bien atteint. Un vrai psychopathe et parano en puissance. Et je le prouve !

COMMANDEMENT NUMERO 1#
Le cas du référenceur relêve de la parano!

Le référenceur est parano, peureux, pleutre. Et soumis. Le référenceur a peur de répêter un mot clé une fois de trop dans son contenu de peur de se faire frapper par la foudre. Le référenceur a peur de mal coder son site. Le référenceur a peur de Google, le référenceur a peur de ses concurrents, le référenceur a peur de divulguer ses secrets, le référenceur a peur de laisser traîner ses liens sur de mauvais sites… Bref le référenceur flippe grave! Faisons une BA, soutenons un référenceur ! Adoptez en un et donnez lui de l’amour pour qu’il trouve la force de lutter contre les forces du mal (Be evil).
Telle une longue descente sous LSD, une lente et inexorable abysse qui ne s’arrêterait jamais, le référenceur lutte. Suffit de voir WRI: « puis-je faire un lien là? » « ai-je le droit de faire ça? » « suis-je autorisé à dire ceci? »
Quelle misère!

COMMANDEMENT NUMERO 2#
Le cas du référenceur relêve de la psychiatrie!

Pour moi les signes avant-coureurs sont évidents. Nous savons les déceler… Mais pourquoi personne n’agit donc? Va-t’on attendre les premiers suicides collectifs? Sommes nous impuissants face à la monstrueuse évidence?

Deux choses m’alarment, la vénération de Google et du Page Rank, et la vénération de Gourous:

  • Les référenceurs n’ont en effet toujours pas compris que Google n’est pas Dieu, que Google n’a pas le don d’ubiquité, que Google n’est pas infaillible, que Google est géré par des êtres humains (sans blague ^^), que Google n’est pas un robot venu du futur… Et surtout, SURTOUT, ils croient en la toute puissance du PR… S’ils savaient. S’ils savaient que le PR est maintenu pour une seule et bonne raison: donner de l‘importance à la barre d’outil Google. Ben oui, sans le PR, la barre ne sert à rien. Sans cet émulateur puissant d’hormones, l’outil n’a absolument aucun attrait (ça prend de la place dans le navigateur et tout le monde a Google en page de démarrage) . Et Google a tout intérêt à nous laisser son merveilleux outils de flicage qu’est la Google Barre, n’est-ce pas?

Ca me fait rigoler mais je ne devrais pas….

  • Autre point, les référenceurs ont un vrai problème d’affection me semble t’il… Qu’est-ce qui leur prend de boire les paroles de Gourous tels Olivier, Olivier ou Sebastien? Non pas que je remette en cause le formidable travail accompli par mes pairs, mais où est le sens critique bon sang? Quel est ce besoin étrange de placer sur un piedestal des personnes pourtant pas dans le secret des Dieux paraît-il…

Bref il est temps d’agir… Les signes sont graves !

COMMANDEMENT NUMERO 3#
Le cas du référenceur relêve de la jurisprudence!

J’en veux pour preuve les récentes incarcérations de charlatans à la tête de SEO Agency, pour l’instant il semblerait que ce phénomène soit anglo-saxon, mais qui sait. J’ai lu quelque part (sûrement sur Abondance je ne me souviens plus) que la France était le 2ème marché pour la SEO, derrière les USA. Tout peut arriver.
Pour preuve numéro 2, on peut imaginer, dans notre délire collectif, des assignations en justice si un concurrent nous fait un mauvais lien, pour un Google Bombing ou que sais-je… Tout est possible, tout est réalisable me dit très souvent mon cher collègue développeur :-D

En bref, ça ne s’arrange pas dans ma tête là… Je me remets au boulot et je vais tâcher de faire des billets de qualité la prochaine fois, c’est promis juré je vais essayer !

Blog Marketing