Parcourir > Home / Taux de conversion / Split Testing : 15 Etudes de Cas Concrètes

Split Testing : 15 Etudes de Cas Concrètes

7 avril 2010 Poste dans Taux de conversion

On ne le répétera jamais assez, l’utilisateur a toujours raison.

Les « professionnels » du web ont tendance à faire tous la même erreur… Ils reproduisent mécaniquement les techniques et schémas appris auprès de blogs, forums, formations reçues ou en fonction de leurs expériences passées et oublient que seul l’utilisateur est vraiment apte à juger.

Ils copient quelque chose qui a fonctionné ou qu’ils pensent capable de fonctionner puisque utilisé par d’autres.

Ils laissent leur ressenti et leur subjectivité prendre le dessus sur la décision.
Et c’est encore pire quand vous n’êtes pas le décideur final d’une campagne Marketing et qu’un supérieur juge opportun de rajouter quelque chose dans le style : « ah non le vert c’est nul, met plutôt en bleu stp c’est mieux ».

Voyons voir comment on apprend à laisser ses préjugés au vestiaire quand on vise la vraie performance.

Une des manières les plus solides pour optimiser son taux de conversion reste le split testing.
A force d’employer ce mot savant, on oublierait presque ce qu’il représente réellement.

Taux de conversion = argent.

Mettez vous ça dans le crâne !

Augmenter son taux de conversion veut dire qu’à dépense égale, on gagnera plus d’argent sur une action de marketing.
Comprenez vous vraiment ce que cela signifie ? Sans dépenser plus, je gagne plus…

L’erreur la plus commune que j’ai pu rencontrer chez nombre de mes collègues et amis SEO est la suivante : ils se focalisent sur l’acquisition de trafic avant d’augmenter leur taux de conversion.
Ils attaquent le problème à l’envers, ils raisonnent en se disant qu’en amenant plus de monde sur leur site, ils feront mécaniquement plus de ventes.
Ce qui est vrai cela dit, mais pour gagner de l’argent tout de suite dans l’immédiat sans dépenser plus, il faut optimiser !

Vous passez tous les jours à côté de plusieurs milliers d’euros si vous ne faîtes pas de split testing continuellement !

Je ne vais pas revenir sur l’aspect technique et statistique du split testing, beaucoup de mathématiciens feraient ça bien mieux que moi, comprenez juste le concept global :

« Un split test permet de rediriger la moitié du trafic sur une page A et l’autre moitié sur une page B, qui est une déclinaison de la page A, pour voir laquelle fonctionne le mieux. »

Pourquoi le split testing est vital pour nous qui travaillons dans le web ?
Tout simplement parce que cela fait bien longtemps que nous ne voyons plus Internet avec un regard « neuf », nous sommes trop habitués, nous avons vus trop de choses et testés tellement de modèles… que nous ne savons plus nous mettre à la place de l’internaute lambda qui représente la cible marketée.

En clair, on ne sait plus faire les choses simplement, on sophistique trop.

Le plus grand challenge du testeur est de savoir se débarrasser complètement de son opinion, de ses croyances et de ses à-priori pour savoir se connecter avec sa cible.

Comme des exemples valent mieux que de longs discours, je vous ai préparé plusieurs études de cas détaillées que j’ai pu lire (et relire) de par mes recherches.

Voici concrètement en quoi le split testing va vous faire gagner beaucoup d’argent.

- Comment gagner 30% de conversions en changeant 2 lignes : son titre et sa baseline:
http://37signals.com/svn/posts/1525-writing-decisions-headline-tests-on-the-highrise-signup-page

L’accent porté sur les bénéfices, on comprend en moins de 3 secondes de quoi on parle et la tournure engage à l’action de manière sécurisée. Tout est dit.

- Comment augmenter de 173% son taux d’abonnés Twitter en 7 mots :
http://dustincurtis.com/you_should_follow_me_on_twitter.html

Ou comment l’utilisation d’une accroche engageante et convaincante bat à plate couture l’approche trop neutre et trop mystérieuse « Je suis sur Twitter ».
Encore une belle preuve, s’il en fallait, qu’il ne faut JAMAIS laisser l’utilisateur réfléchir et toujours le guider de manière directive.

- Comment augmenter de +20% son taux de conversion en supprimant les choix de navigations :
http://www.fourhourworkweek.com/blog/2009/08/12/google-website-optimizer-case-study/

Petite leçon par l’auteur au succès planétaire du livre « La semaine de 4 heures » sur le site dont il parle d’ailleurs dans son bouquin.
Il a supprimé les éléments qui détournent du chemin de navigation et voyez ce qu’il se passe…

- Comment augmenter de 257.26% son taux de remplissage du bon de commande en le faisant tenir sur une seule page :
http://www.getelastic.com/single-vs-two-page-checkout/

Une de mes astuces préférées tant elle est simple à mettre en œuvre…

- Comment augmenter ses revenus Adsense de 94% en alternant positions et annonces textuelles/illustrées :
http://www.problogger.net/archives/2008/08/16/split-testing-how-to-increase-your-adsense-earnings-94-overnight/

N’oubliez pas que même si l’on vit de la publicité sur ses sites, il est possible d’en tirer le meilleur parti en boostant son taux de conversion sur ses encarts et en testant plusieurs solutions. La meilleure étant celle qui rapporte le plus au CPM ou à l’EPC.

- Comment augmenter de 258% le taux de conversion de sa Squeeze Page :
http://www.marketingexperiments.com/blog/research-topics/response-capture-case-study.html

De simples améliorations, pour augmenter la cohérence du call to action avec l’offre proposée,… et ça change tout !

- Comment augmenter de 698% le taux de conversion et de 181% les revenus pour le site d’un hôtel (très bon exemple, selon moi ce site est « moche ». La preuve que je suis dans l’erreur si je laisse mes sentiments personnels décider)
http://www.the-search-engine-optimizer.com/newsarchive/698ConversionIncrease.pdf

- Comment un Jack Russel augment le taux de conversion de 84% (si vous ne connaissiez pas cette technique underground, la voici révélée en exclusivité pour vous :D )
http://www.seointern.com/blog/jack-russell-terrier-raises-conversions.html

- Pourquoi le lien traditionnel bleu souligné est diablement plus efficace que ce que vous cherchez à faire en CSS, et comment cela a augmenté de 36.3% le taux de clics de ce type :
http://www.conversiondoctor.com/conversion-blog/usability-split-test-results-link-appearance-matters-more-than-you-think

- Comment passer de 6% à 84% de vue sur une publicité en changeant juste la position des yeux du mannequin, à l’arrache, avec Photoshop :
http://thinkeyetracking.com/Blog/?p=165

- Comment l’ajout d’un call to action tout simple a augmenté de 591% le taux de conversion de ce site :
http://www.blastam.com/blog/index.php/2009/06/google-website-optimizer-increases-conversion-591/

- Comment casser les coûts d’acquisition d’opt-in, depuis la pub jusqu’à la squeeze page, avec un peu d’astuce :
http://www.johnchow.com/facebook-advertising-for-lead-acquisition-case-study/

- Attention acteur sérieux de l’optimisation… Comment il a augmenté de 400% le taux de conversion de Voices.com et comment il a généré 1 million de $ sur une seule page pour SEOmoz.com :
http://www.conversion-rate-experts.com/voices-case-study/
http://www.conversion-rate-experts.com/seomoz-case-study/

- Et 6 exemple d’optimisation pour augmenter le taux de clics sur un encart :
http://www.mrgreen.am/general/6-seductive-ctr-tips/

Comme vous pouvez le constater, pour la majorité des cas, le travail effectué n’a pas été si « difficile » que ça.
Bien sûr, il faut savoir quoi tester, avancer des hypothèses, savoir être créatif et parfois se lâcher complètement…
Mais ces quelques exemples devraient vous aider à vous débrider et vous aideront à prendre conscience de la nécessité vitale du split testing.

J’espère que vous avez appris beaucoup.

Je finis sur un bonus :
Le site whichtestwon.com est très sympa. Anne vous présente des splits tests et vous propose un genre de sondage pour voir selon vous lesquels convertissent le mieux. Elle expose ensuite les résultats et vous pouvez voir les votes des autres visiteurs.

Et le plus gras pour la fin…
N’oubliez pas que le split test est aussi valable dans la vraie vie :)

Blog Marketing